Tout commence un matin, entre 5h00 et 6h00, le 1er juillet 1965 …. Maurice MASSE, agriculteur provençal d’une quarantaine d’années, a été témoin, malgré lui, d’une rencontre du 3eme type (RR3).

Alors qu’il était occupé à préparer son tracteur, un bruit (sifflement) étrange l’interpelle. il s’avance et découvre un engin insolite, sur son champ de lavandes, à moins de 100 mètres de lui. Curieux, il croit reconnaitre, par sa forme ovoïde, ce qu’il prend pour une dauphine. Intrigué, il s’avance lentement mais en s’approchant de cet objet, il remarque qu’il est posé sur un pied cylindrique, entouré de 6 autres pieds de moindre taille. Tout en continuant son approche, il voit 2 petits êtres accroupis, semblant étudier un pied de lavandes. Surpris, Maurice Masse observe que ces êtres sont sans chevelure, de petites tailles mais avec des têtes disproportionnées, et vêtus d’une combinaison moulante d’un ton gris/bleu. Parvenu à courte distance d’eux, il voit l’un de ces êtres pointé dans sa direction un tube transparent le paralysant pendant plusieurs minutes. Malgré cela, il peut voir les 2 êtres, venus d’outre espace, finir leurs prélèvements tout en les entendant s’exprimer dans leurs langages ressemblant à des gazouillements. Par la suite, ces 2 êtres rentrent dans leur engin par une ouverture; Les sifflements de cette soucoupe volante recommencent et, à cet instant, l’engin se soulève à environ 1 mètre du sol. Maurice Masse remarque que les pieds de l’appareil se rétractent, l’engin vire et s’en va à toute vitesse d’une manière prodigieuse vers l’ouest.

Maurice a retrouvé sa mobilité quelques minutes après le départ de l’engin et se rend de suite à l’emplacement d’où était cette soucoupe volante. Il observe des traces au sol, tels qu’un trou rond de 30 cm de profondeur, du pied cylindrique principal. La nature même de la terre avait changé. (Voir article de presse ci-dessous)

Pendant des années qui ont suivi cet atterrissage, à cet emplacement même, les pieds des lavandes n’ont jamais pu repousser et des traces de radioactivité ont été détectés. Le sol est vitrifié, les plants de lavande calcinés et radioactifs. Son champ deviendra un chantier, un centre de laboratoire et la vie de Maurice, un véritable calvaire…

Par la suite, les gendarmes, la DST… qui ont enquêté sur cette affaire, ont conclu à la véracité des faits et à un cas exceptionnel

Quant à Jimmy Guieu, enquêteur sur cette affaire, il était convaincu qu’un engin extraterrestre s’était posé à Valensole un matin du 01 juillet 1965.

Gilbert ATTARD

CROPS TV

ODH TV